mercredi 30 mai 2012

Louis Vuitton - Marc Jacobs aux Arts Déco

Après une agréable balade sous le soleil, je cherchais hier un refuge ombragé. Trop de monde à Orsay. Soit, traversons. Quelques pas aux Tuileries, j’atterris aux Arts Déco. Peu de monde, personnel sympa, sens du service; c'est la première fois que j'y vais et j'aime beaucoup le lieux.

Je commence par l'expo Vuitton. La mise en scène est pas mal. Coup de cœur pour la présentation du trousseau d'une poupée qui nous permet dès le début de nous imaginer ce qu'était la garde robe d'une élégante au temps de Mr. Louis Vuitton. On comprend vite pourquoi il leur fallait des malles de tel volume pour se déplacer: chemises de jour, de nuit, corset, robe de jour, robe d'intérieur, robe de ville, robe de voyage, robe du soir et mon trio favori gants, chapeau, mouchoirs brodés (que je rêvais secrètement de retrouver à la boutique du musée...). De vraies it girl comme on dit aujourd'hui.
Moi qui suis plutôt pour le voyage léger et pratique, ça ne m'a pas empêché d'admirer cette belle présentation. Quelques secrets de fabrication, les carnets de commandes de l'époque; le côté savoir-faire du layetier-emballeur redonne au luxe ses lettres de noblesse.

Puis à l'étage on retrouve la partie de l'exposition consacrée à Marc Jacobs. J'avais des a priori en y allant, le côté bling, tout ça... Mais la mise en avant du processus créatif m'a permis de dépasser très vite mes préjugés, de voir les créations d'un autre œil. J'ai ressenti que ce que je pouvais trouver prétentieux était surtout une envie de jouer, de s'amuser. Le mur d'écrans où on voit s'animer les sources d'inspiration de M. Jacobs comme ses photos dans le livre de l'exposition montrent un monde créatif, des envies de folies, le savoir-faire toujours, la recherche de quelque chose de beau de sacré, la volonté d'oser, de désacraliser aussi...



Quand j'ai vu ce matin le sac de Garance Dore*, un lady Dior customisé au gré de son voyage à Tokyo, me suis dit que quand même souvent parfois je me prenais trop au sérieux...

*la photo ne donne rien ici, allez voir la vidéo sur son site.
** Du coup je me suis étalée sur l'expo Vuitton, je ne vous ai pas parlé de Babar et de la galerie des bijoux***. Peut être une autre fois.
*** J'aime l'éclectisme de la programmation du musée, très chouette de sauter d'une expo à l'autre

2 commentaires: